SSA Méthode / Le classement des sites

Les principes d’établissement de la méthode de classement ont été élaborés en 2002-2003 par un groupe diversifié d’experts avalanches animé par le Cemagref (Irstea depuis 2012). Ce sont :

  • Distinction de 4 groupes de critères :

1 – les enjeux concernés (occupants, habitations) : 4 critères de référence, 12 éléments permettant de détailler plus ou moins chacun de ces critères, 80 classes possibles au total ; Le total initial du score obtenu est au minimum de 0 et au maximum de 180 ;

2 – la morphologie du site : 5 critères de référence, 13 éléments permettant de détailler plus ou moins chacun de ces critères, 43 classes possibles au total ; Le total initial du score obtenu est au minimum de 0 et au maximum de 77 ;

3 – l’histoire avalancheuse connue : 4 critères de référence, 8 éléments permettant de détailler plus ou moins chacun de ces critères, 25 classes possibles au total ; Le total initial du score obtenu est au minimum de 1 et au maximum de 47 ;

4 – la nivo-climatologie : 2 critères de référence, 3 éléments permettant de détailler plus ou moins chacun de ces critères, 12 classes possibles au total ; Le total initial du score obtenu est au minimum de 4 et au maximum de 16.

  • Inégalité voulue entre ces quatre groupes, selon une répartition respective des pondérations voisine de 50, 25, 15 et 10 (pourcentage de pondération entre les groupes),
  • Critères utilisés les plus distincts, objectifs et quantifiables possible, a priori d’accès relativement rapide, avec distinction des éléments pertinents pour chaque critère, et d’une classe de valeurs pour chaque élément pertinent (voir : Manuel de renseignement);
  • Attribution à chaque valeur d’un élément pertinent d’un “score”, d’une pondération spécifique ;
  • Utilisation de deux méthodes d’agrégation des différents scores : Addition et  Multiplication ;
  • Classement des sites dans une échelle à 3 niveaux de dangerosité/ sensibilité, qui sont :

– sensibilité faible : a priori le site ne mérite pas d’étude avalanche particulière (~70% des sites au départ / 55% à l’arrivée) ;

– sensibilité douteuse : le site peut mériter une étude précisant le risque avalanche (~20% des sites au départ / 24% à l’arrivée) ;

– sensibilité forte : le site mérite une étude approfondie du risque avalanche (~10% des sites au départ / 21% à l’arrivée).

Lien Permanent pour cet article : http://www.avalanches.fr/ssa-le-classement-des-sites/