Qui peut utiliser l’EPA et la CLPA dans la gestion du risque d’avalanche ?

 

Ces données sont utilisées pour de nombreuses décisions de prévention et de gestion du risque d'avalanche :
– urbanisme (plan de prévention des risques),
– gestion de crise (évacuation, plan d'alerte),
– voies de communication (fermeture et ouverture à la circulation, choix d'emplacement),
– infrastructures (barrages, lignes électriques, aménagement des stations de ski)…
Ces actions sont pour la plupart mises en œuvre par les autorités publiques (Etat, Conseils Régionaux, Conseils Généraux, maires, syndicats, station de ski, EDF, SNCF, sociétés d'autoroute…). Le travail d'exploitation de la CLPA et de l'EPA est souvent confié à un bureau d'étude spécialisé en avalanche.
 
Mais la gestion du risque d'avalanche est de la responsabilité de tous. Nous pouvons tous être concernés personnellement par le risque d'avalanche. Dans certaines situations, chacun peut contribuer à sa manière à anticiper le risque, voire à réduire les dégâts occasionnés. C'est pourquoi l'intérêt de connaître les phénomènes historiques et donc de consulter l'EPA et la CLPA ne concerne pas uniquement les institutions que nous avons citées. L'information de tous est la première condition pour lutter contre le risque d'avalanche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.avalanches.fr/qui-peut-utiliser-lepa-et-la-clpa-dans-la-gestion-du-risque-davalanche/