Echelle Intensité / Présentation

Une échelle d’intensité des avalanches de neige peut s’appliquer à tout événement avalancheux entraînant des dégâts. Elle en quantifie alors le potentiel d’endommagement. Avec les enjeux non humains, ce potentiel est déterminé essentiellement par l’impact du fluide (la neige en mouvement), en valeur et en dimensions. Avec des personnes, il faut rajouter à l'impact initial le transport (pouvant générer des traumatismes) et surtout l'enfouissement prolongé de plusieurs minutes : l'intensité d'une avalanche ne peut être directement lié au nombre de ses victimes.

L’utilisation de l’échelle a pour but de classer un événement selon son intensité par rapport à d’autres connus dans le passé. Si l’avalanche intéresse le territoire de plusieurs communes, le classement s’effectue sur la commune ayant subi le plus fort endommagement. Cela sera fait sur la base des informations remplies sur le formulaire standard d’échelle, suite à une inspection visuelle de différents observateurs. Chacun d’entre eux remplit un seul formulaire en fonction de ses appréciations personnelles. Sauf exception justifiée, le choix final du degré d’intensité est réalisé en retenant le niveau correspondant au maximum observé et renseigné sur les paramètres physiques, sur les bâtiments et les infrastructures. L’effet sur les personnes, sur les milieux naturels et la comparaison avec d’autres critères se situe à un niveau largement inférieur qui ne peut à lui seul emporter le niveau de classement.

Une avalanche est d’abord constituée par une mise en mouvement d'une masse de neige dans une zone de départ pentue. Selon la morphologie du site et la qualité de la neige en mouvement, cet écoulement peut parfois provoquer dans la zone d’arrivée plusieurs flots espacés dans le temps de quelques dizaines de secondes (maximum 2 minutes), et parfois espacés dans l’espace : il s’agit néanmoins du même événement. Dans les sites complexes, il est aussi possible que d’autres panneaux plus ou moins voisins se déclenchent ultérieurement en initiant ainsi un nouvel écoulement dans la même zone d’arrivée : si cette distinction est possible formellement on peut alors distinguer les 2 avalanches dans l’utilisation de l’échelle, bien que l’effet de la seconde soit influencé par le dépôt de la première.

Lien Permanent pour cet article : http://www.avalanches.fr/echelle-intensite-presentation/